Les Oiseaux du Jardin ont aussi besoin de s’abreuver !

Oui, les oiseaux ont aussi besoin de boire ! Contrairement au nourrissage des oiseaux qui se pratique à la mauvaise saison, disposer des abreuvoirs dans son jardin est recommandé tout au long de l’année. Mais encore faut-il respecter quelques règles essentielles ! Car cette belle action peut aussi se révéler un piège mortel pour vos hôtes à plumes si vous n’y prenez pas garde. Dans cet article, nous revenons sur les bons gestes pour correctement abreuver les oiseaux et la faune du jardin.

rouge-gorge familier
Même le très familier Rouge-gorge apprécie un peu d’eau dans votre jardin. Crédits photographiques : Guillaume Calu

Pourquoi abreuver les oiseaux ?

Deux périodes de l’année sont particulièrement critiques pour les oiseaux : les chaudes journées estivales et les périodes de gel hivernal. Durant ces deux périodes, les points d’eau se raréfient et les oiseaux peuvent souffrir de déshydratation. L’été d’abord, les canicules et les sols secs privent la petite faune de nombreux points d’eau habituels. Une situation critique alors que les oiseaux sont en pleine période de nidification. L’hiver ensuite, le gel peut rendre inaccessible les points d’eau. Or dans les deux cas, le manque d’eau est toujours plus critique qu’un manque de nourriture.

De plus, les points d’eau ne servent pas qu’à l’alimentation. Les oiseaux venant y boire peuvent aussi s’y baigner, ce qui leur permet de nettoyer leur plumage et de se rafraîchir (les oiseaux ne transpirent pas). Enfin, l’eau boueuse peut aussi servir pour la construction de nids, comme pour les hirondelles et martinets. Des bacs de boue sont ainsi employés avec succès lors d’initiatives pour favoriser la nidification de l’Hirondelle de Fenêtre.

Comment mettre à disposition de l’eau ?

Les oiseaux n’ont pas besoin de grandes piscines, ils risqueraient de s’y noyer ! Le plus simple consiste à utiliser une soucoupe, coupelle de pots de fleurs, assiette creuse ou ancienne poêle. Afin de stabiliser l’ustensile contre les coups de vents et de proposer un reposoir pour les grandes soucoupes, vous pouvez disposer une pierre émergente au centre.

Certains modèles plus élaborés sont disponibles dans le commerce. De plus, les photographes animaliers aiment joindre l’utile à l’agréable en fabriquant des « miroirs d’eau » . Il s’agit de camoufler au maximum les parois du récipient avec des débris végétaux pour mimer une berge naturelle, et de disposer un piège photographique ou de construire un petit affût attenant. Les images obtenues par cette méthode sont spectaculaires, surtout si la lumière créer à la surface de l’eau un très artistique effet miroir.

Pipits farlouses en pleine toilette
Fin de l’automne à Ouessant : des Pipits farlouses en pleine toilette dans une flaque d’eau douce. Crédits photographiques : Guillaume Calu

Quelques règles essentielles

Un peu d’hygiène à l’abreuvoir

L’eau doit impérativement rester propre pour éviter les propagations de maladies. Il est donc indispensable de régulièrement nettoyer l’abreuvoir. Ce dernier risque en effet de se retrouver rapidement souillé par des déjections ou plumes volantes. Bactéries et micro-algues peut alors proliférer, dopées par les déjections riches en matière organique. Ces micro-organismes peut se révéler toxiques ou pathogènes pour les oiseaux.

Vous pouvez utiliser pour ce usage une éponge dédiée avec un peu de produit vaisselle. Rincez abondamment pour éliminer la mousse avant de réutiliser l’abreuvoir. Notez qu’aucune maladie aviaire n’est susceptible de vous contaminer, ni aucun virus transmis par la petite faune (cas d’inquiétudes autour du Covid-19). En effet dans une eau saine, en plein jour, les virus sont rapidement détruits par le rayonnement solaire.

Attention également à prendre soin que l’eau ne gèle pas en hiver. Les bactéries et micro-algues peuvent aussi se développer à la mauvaise saison. Vous pouvez renouveler fréquemment l’abreuvoir en hiver avec de l’eau tiède. A bonne température, elle épargnera une dépense énergétique supplémentaire lorsque les oiseaux la boiront. Cependant, évitez de rajouter dans votre abreuvoir tout additif chimique : anti-algues, alcool anti-gel, ou même compléments alimentaires ! En conclusion, versez uniquement de l’eau potable, et rien d’autre.

Eviter les prédateurs

Les abreuvoirs peuvent attirer des prédateurs (Éperviers, chats domestiques… ). Aussi donner à boire aux oiseaux nécessite de respecter les mêmes règles que pour les mangeoires. Disposez vos abreuvoirs à découvert, hors d’atteinte des coups de griffe et surtout de manière à ce que vos hôtes à plumes perçoivent suffisamment en avance toute menace potentielle.

Fabriquer votre propre abreuvoir

Le modèle le plus simple à fabriquer consiste à remplir régulièrement avec un arrosoir un trou d’eau dans un chemin ou un endroit découvert. Cette technique est souvent employée dans les parcs et même les cimetières, lieux calmes propices à la sauvegarde de la nature !

Abreuvoir DIY pour oiseaux
Modèle DIY d’abreuvoir avec réservoir pour la petite faune sauvage. Crédits : Guillaume Calu

Le modèle en photo ci-dessus est une version plus élaborée, avec un petit réservoir d’eau incorporé. Il demande peu d’investissement et vous pouvez récupérer la plupart des matériaux dans vos déchets ménagers. Pour l’étanchéité, utilisez un mastic pour salles de bain, homologué non toxique au contact de l’eau.

En conclusion voici quelques rappels si vous souhaitez construire votre propre abreuvoir. Tout d’abord, il ne doit pas provoquer la noyade des oiseaux. Il existe des modèles à suspendre vendus dans les animaleries, mais une simple coupelle profonde de 2-4 centimètres maximum suffira. De plus, si le récipient est trop profond, disposez des pierres plates pour créer un haut-fond artificiel. Néanmoins, n’oubliez pas d’entretenir votre abreuvoir pour qu’il reste propre et sain. Enfin, donner à boire aux oiseaux présente un spectacle fascinant, durant lequel se manifestent de nombreux comportements sociaux. Profitez de ce spectacle de la nature !

Les commentaires sont clos.